Matchs " Aller "

La conférence de presse d' avant-match !

Le 25 novembre 2016
Albi 29 - 17 Colomiers

Composition de l'équipe
Arrière
Sicart
Ailiers et Centres
Blanc
Bonnet - Ollier (78')
Naqiri
Marais
1/2 d'Ouverture
Peraux - Condou (78')
1/2 de Mêlée
Bisman - Queheille (74')
3 ème ligne
Desroche - Tavalea (68')
Quercy
Farré
2 ème ligne
Damiani - Boukérou (71')
André
1 ère ligne
Dedieu - Tufele (74')
Fray - Feltrin (58')
Roelofse - Sheklashvili (25')
autres
remplaçants


Chrono
auteur(s)
type de pts
pts
total
12'
Perraux pénalité
3
3
15'
Damiani+Perraux essai.trans;
7
10
29'
Perraux pénalité
3
13
31'
Quecy+Perraux essai.trans;
7
20
58'
Bisman pénalité
3
23
66'
Perraux pénalité
3
26
74'
Perraux pénalité
3
29
Albi 29 - 17 Colomiers



Albi 29 - 17 Colomiers
( Mi-temps 20 - 03)
photo Pierre Bras
Le capitaine Fred Quercy , a su amener ses troupes à la victoire contre le leader !
L' analyse de Robert Vedel

Incroyable inversion des rôles !
La maîtrise était albigeoise Albi : 29 Colomiers : 17 (20/3)

Les illusions du leader durèrent dix minutes et puis contre toute attente c' est Albi qui imposa son jeu. Les échecs du buteur columérin aiderent nos albigeois à imposer leur emprise sur le terrain d'abord, au score ensuite. La première incursion albigeoise dans le camp adverse permit à Ilian Perreaux d' ouvrir le score sur pénalité. Mieux, cinq minutes plus, tard les avants albigeois, avec un groupé-pénétrant, envoyaient César Damiani à l' essai. Avec la transformation, Albi menait 10 à 0 et le public conquis, allait jusq'à la fin porter son équipe enfin séduisante. On a enfin connu une belle ambiance au Stadium !

Les rôles étaient bien inversés. Le leader paraissait timide et emprunté face à l' enthousiasme et au réalisme albigeois. Même la mêlée, encore en souffrance mais en progrès, s' octroyait une poussée magninifique et un deuxième essai de Fred Quercy donnait au repos un avantage conséquent à Albi.
Mais on a connu tant de revirements qu' on savourait sans pour autant pavoiser. Mais la défense prit le relais et quelques contre-attaques mirent le buteur albigeois en position pour étoffer le score. 26 à 3 à un quart d'heure de la fin, il n'y avait plus qu' à tenir. Et ils ont tenu même s' il fallut céder deux fois aux columerins pour une dernière pénalité albigeoise.

29/17 : qui aurait parié sur pareil succès ? Un succès qui rend idiote notre question de la semaine dernière. Non Albi n' est pas à sa place en queue de classement et malgré les indisponibilités Il y a tout pour tenir un autre rôle et un succès à Dax éclairerait considérablement l' horizon. Nous devons tous, nos joueurs d 'abord, y croire.


Le commentaire d' Alain Murat
APRES COLOMIERS, LE DECLIC ?

Le match référence que les supporters albigeois attendaient depuis le début d' une saison ratée est enfin arrivé, face au leader Colomiers qui plus est, auréolé d' un parcours jusque là impeccable, avec notamment des victoires à Oyonnax et Perpignan...

Pourtant, les 10 premières minutes allaient semer le doute chez les jaune et noir, privés de ballon et obligés de défendre leur territoire face aux attaques des voisins hauts-garonnais. Déjà, la mêlée était en souffrance et Ramos, meilleur buteur de la PROD2 jusqu' à ce jour, avait, par deux fois, l' occasion d' ouvrir le score. Tentatives infructueuses... peut-être bon signe pour nos couleurs !

A la première incursion tarnaise chez les blancs de « la Colombe », Albi ouvrait le score sur pénalité d' Ilian Perraux (3/0). Une pénaltouche plus tard (15e), le groupé pénétrant albigeois, en panne depuis de nombreuses semaines, trouvait enfin la marche avant et s' écroulait dans l'en-but ! Essai de César Damiani (10/0, 2e bon signe...)

Après la pénalité réussie par Ramos (10/3, puis 13/3) nos Albigeois, suite à un coup de pied par-dessus de Bisman récupéré par Blanc, filaient à l ' essai entre les poteaux par l' impeccable Quercy, après un relais de Perraux (20/3).

Le carton jaune redouté pour la mêlée albigeoise allait arriver à la 37e minute. Beka SHEKLASHVILI, appelé en renfort pour suppléer Némo ROELOFSE, en difficulté sur le côté droit, était mis au frigo pendant 10 minutes...

C' est là que, réduits à 14 à la fin de la première mi-temps et début de la 2e, nos Albigeois, grâce à une solidarité collective jamais entrevue jusqu' à ce jour, allaient se multiplier en défense. Plaquant à tour de bras, « morts de faim », ils allaient écoeurer les Columérins (auteurs, on s' en souvient, d' une remontée fantastique à Perpignan...). Jusqu' au retour du pilier droit albigeois, ce score de 20 à 3 allait être conservé, puis même passer à 23/3 (pénalité de Bisman).

On était même à deux doigts du troisième essai suite à un temps fort dans les 22 de Colomiers, mais il faudra se contenter d' une pénalité (+ carton jaune contre Colomiers) 26/3.

Après tant d' efforts pour plaquer du Columérin à tour de bras, la défense jaune et noir allait tout de même craquer suite à une pénaltouche (26/10, 70e min.). Mais les Albigeois n' abdiquaient pas et, suite à une magnifique relance, se voyaient refuser un essai pour en-avant de passe entre Nakiri et Blanc. Dernière pénalité pour l' impeccable Perraux, lequel a largement rattrapé sé « bévue » du coup de pied contré à Montauban... (on aurait pu titrer, « les bons comptes de Perraux » – 29/10).

Colomiers allait clôturer le score sur un dernier essai portant la marque à 29/17.

Une victoire qui fait du bien pour un groupe qui a su , sous la conduite d' un Fred Quercy magnifique, entraînant dans son sillage la totalité de ses coéquipiers, mettre les ingrédients essentiels à ce match pleinement abouti. Agressivité défensive, points marqués sur les temps forts, gestion réaliste de la partie...Nul doute que les Columérins, triturés, renversés, reculant sur tous les impacts, ont dû se réveiller le lendemain du match avec des côtes endolories, se demandant encore ce que font les jaune et noir à l' avant-dernière place du championnat.

Confidence pour confidence, après une prestation de ce calibre, on se le demande aussi !

Les interviews de Vibrez-Rugby-D2 : Les réactions d'après match au micro de Renaud SOREL