Matchs " Aller "

La conférence de presse d' avant-match !

Le 20 octobre 2016
Albi 16 - 18 Oyonnax

Composition de l'équipe
Arrière
Sicard
Ailiers et Centres
Rokoduru
Naqiri
Barthélémy - Ollier (73')
Marais
1/2 d'Ouverture
Kirpatrick
1/2 de Mêlée
Bisman
3 ème ligne
Quercy
Faleafa - Tavalea (32')
Farré - Dedieu (65')
2 ème ligne
André (cap) - Damiani (57')
Desroche
1 ère ligne
Sheklashvili - Martinez (54')
Fray - Mérancienne (35')
Roelofse
autres
remplaçants


Chrono
auteur(s)
type de pts
pts
total
7'
Bisman pénalité
3
3
13'
Bisman pénalité
3
6
29'
Bisman pénalité
3
9
41'
Naqiri+Krirpatrick essai+trans.
7
16
Albi 16 - 18 Oyonnax



Albi 16 - 18 Oyonnax
( Mi-temps 16 - 11 )
photo Pierre Bras
L' analyse de Robert Vedel

La chance nous a tourné le dos !

Oyonnax n' a peut être pas volé son succès, mais ce nouvel échec restera longtemps en travers des gorges albigeoises. Albi a sûrement produit le meilleur match de la saison , mais deux " coups du sort " l' ont privé du succès. Qu 'on en juge : à la soixante deuxième minute, Oyonnax au terme d' un temps fort, marque un essai sûrement entaché d' un en avant et avec la transformation prend le score à 16/18.

A quatre minutes de la fin, Albi hérite d'une pénalité. A 45 mètres des poteaux adverses Kirckpatrick à la balle de match au bout du pied. Il va lui manquer quelques centimètres et l' on en restera à ce 16/18 au goût amer.
Amer, car on n' a pas grand chose à reprocher à notre équipe qui a bien relevé la tête avec une mêlée enfin compétitive, une défense acharnée et quelques entreprises offensives bien menées. Deux bémols toutefois : la touche n' a pas eu son rendement habituel et il nous semble que trop de ballons ont été rendus au pied à l'adversaire.

Cela écrit, nous soulignons avec plaisir l 'état d'esprit d' une équipe albigeoise décidée, accrocheuse mais disciplinée, efficace souvent et bien articulée.
Oyonnax n' a imposé son jeu qu' au milieu de la seconde mi-temps et cela lui a suffi pour remporter une première victoire à l' extérieur ! On envie pareille efficacité !
Pour terminer nous approuverons la conclusion du président Castanet, malheureux mais plein d' espoir pour la suite." le travail accompli a failli payer aujourd 'hui, la récompense viendra bien un jour ! "
Nous faisons nôtre ce pronostic en ajoutant seulement : qu' elle vienne vite cette récompense.

 
Le commentaire d' Alain Murat
Ca se complique pour le SCA !
Une fois encore, le SCA a dû s'incliner au Stadium après avoir mené (16/11) à la mi-temps face à une équipe d' Oyonnax venue chercher avec beaucoup de réalisme sa première victoire à l' extérieur.
6e minute : un joueur d' Albi est plaqué sans ballon : pénalité, convertie par Bisman des 22m face aux poteaux – Albi 3 – Oyonnax  0.
8e : après un ballon joué au sol par un Albigeois, Oyonnax réssit à son tour la pénalité (3-3).
13e suite à une chandelle albigeoise, Sicart est déséquilibré en l' air : pénalité convertie par Kirkpatrick (Albi 6 – Oyoannax 3).
16e mn :Hors-jeu d' Albi sur un ruck, pénalité (6-6).
28e : pénalité de Kirkpatrick suite à un hors jeu : Albi 9 – Oyonnax 6.
Daniel Faléafa, blessé, doit céder sa place de N°8 à Tavaléa.
Dans l' équipe adverse, c' est le pilier gauche d' Oyonnax qui est remplacé par le N° 17 Raynaud.

Pas plutôt entré en jeu, ce dernier, après plusieurs temps de jeu près de la ligne albigeoise, parvient à marquer en bonne position. Transformation toutefois ratée par le N° 10 d'Oyonnax : Albi 9 – Oyonnax 11.
Raphael Mérancienne remplace Fray au poste de talonneur.

En fin de 1e mi-temps, les Albigeois reviennent dans les 22 d' Oyonnax. Quercy franchit, puis Rokoduru, par sa vitesse, fait la différence pour servir Nakiri en bout de ligne. Essai transformé depuis le bord de touche par l' excellent Daniel Kirkpatrick.

La mi-temps est sifflée sur le score de 16 à 11 en faveur d' Albi.

La deuxième mi-temps va être beaucoup plus compliquée pour des Albigeois privés de ballon la majeure partie du temps...Fatalement, les jaune et noir vont être obligés de se multiplier en défense, laissant des plumes dans la bataille face à un adversaire aguerri et dense dans toutes ses lignes, notamment par un 8 de devant pilonnant sans cesse la défense albigeoise, et un numéro neuf (Hall), excellent dans l' animation permanente de ce travail d' usure.

Ce travail allait finir par porter ses fruits à la 65e minute, avec un décalage en bout de ligne qui envoyait l' arrière Nicolas Metge à l' essai en coin... avec un en-avant de passe évident sur la dernière passe, non signalé par l' arbitre de champ, pas plus que par son arbitre de touche, pourtant idéalement placé : pas vu, pas pris...
65e :Transformation réussie par Quentin Etienne : Albi 16 – Oyonnax 18.

Restait un quart d' heure aux Albigeois pour tenter de refaire leur retard. Une nouvelle attaque d' Oyonnax faisait passer le frisson dans les rangs albigeois. Fort heureusement, l' interception bienvenue de Kirkpatrick permettait aux jaune et noir de se dégager de la pression.

Le dernier tournant du match allait se produire à la 76e minute : suite à un en-avant volontaire de l' ailier gauche d'Oyonnax, Albi bénéficiait d' une pénalité à plus de 45m en coin. Après hésitation, Kirkpatrick décidait de tenter cette pénalité de la gagne : balle de match(?)...

Frisson dans les rangs des supporters albigeois...mais la pénalité échouait juste sous la barre : il était dit que rien ne viendrait sourire aux Albigeois dans cette fin de match...Il est vrai qu' on ne s' est guère approché des poteaux au cours de cette 2e mi-temps..

Toujours est-il qu' après une dernière possession albigeoise suite au renvoi au 22m suivant la pénalité, le ballon est récupéré par Oyonnax et expédié en touche à la sirène. 

Score final 16 / 18.

Une fois de plus, le SCA n' est pas parvenu à conserver une avance chèrement acquise en première mi-temps malgré de beaux mouvements, une défense agressive et une mêlée retrouvée, grâce sans doute à l' apport du néo pilier gauche Sud Africain Némo Roelofse ... mais aussi grâce à l' implication collective de tout le 8 de devant. A regretter toutefois un moindre rendement en 2e mi-temps, à l' heure de l' inévitable « coaching » et suite au travail d' usure de l' adversaire.
La puissance physique et le jeu au ras d' Oyonnax allaient finir par faire plier de courageux Albigeois qui se sont multipliés en défense pour colmater les brèches.

Toutefois, de précieux ballons rendus à l' adversaire sur les renvois, des touches aux lancers approximatifs en deuxième mi-temps, furent autant de munitions exploitées par Oyonnax pour remettre la pression sur les jaune et noir, les priver de ballon et, finalement, expliquer cette nouvelle désillusion à domicile. C' est ainsi que nos jaune et noir n' ont pas marqué un seul point en deuxième mi-temps, ayant beaucoup de mal à s' approcher de la ligne adverse...

On voit là toute la différence avec une équipe qui va jouer le haut du tableau : le réalisme et l' efficacité sur les temps forts permettant de scorer.
Une tactique à l' extérieur certes minimaliste mais diablement payante à l' arrivée.
Toutefois, l' état d' esprit manifesté tout au long du match, les qualités offensives et défensives affichées, laissent augurer de bien meilleurs moments pour ces valeureux Albigeois...


Les interviews de Vibrez-Rugby-D2 : Les réactions d'après match au micro de Renaud SOREL
ProD2-SCA, Jean-Jacques CASTANET : « on perd, ça tient à peu … ! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-sca-jean-jacques-castanet-on-perd-ca-tient-a/

ProD2-Oyonnax, Nicolas METGE : « On était venu motivés ! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-oyonnax-nicolas-metge-on-etait-venu-motives/

ProD2 SCA, Vincent FARRE : « Beaucoup trop de ballons perdus en touche »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-sca-vincent-farre-beaucoup-de-ballons-perdus-touche/

ProD2-Oyonnax, Quentin Etienne : « Pour la tête ça fait du bien ».
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-oyonnax-quentin-etienne-tete-ca-bien/