Matchs " Retour "

La conférence de presse d' avant-match !

Le 17 février 2017
Albi 52 - 07 Dax

Composition de l'équipe
Arrière
Peluchon
Ailiers et Centres
Blanc
Perraux - Ollier (6')
Naqiri
Sicart - Descrop
1/2 d'Ouverture
Kirkpatrick
1/2 de Mêlée
Bisman - Entraygues (59')
3 ème ligne
Tavalea (38')
Faleafa
Farré - Pueyo (63')
2 ème ligne
Boukérou - Tonga (47')
André
1 ère ligne
Sheklashvili - Roelofse (50')
Dorey - Fray (59')
Dedieu - Curie (59')
autres
remplaçants


Chrono
auteur(s)
type de pts
pts
total
2'
Kirkpatrick pénalité
3
3
6'
Sheklashvili +Kirkpatrick essai+trans.
7
10
14'
Sicart+Kirkpatrick essai+trans.
7
17
32'
Sheklashvili +Kirkpatrick essai+trans.
7
24
47
Kirkpatrick+Kirkpatrick essai+trans.
7
31
55'
Taleafa+Kirkpatrick essai+trans.
7
38
60'
Naqiri+Kirkpatrick essai+trans.
7
45
68'
Fray+Kirkpatrick essai+trans.
7
52
Albi 52 - 07 Dax



Albi 52 - 07 Dax
( Mi-temps )
photo Alain Jamans
Un coup de chapeau à tous , pour ce match référence !
La réflexion de Robert Vedel

Vincent Clément aux joueurs dans le vestiaire: " vous avez été convaincants"

C'est en patron que Vincent Clément s'est adressé aux joueurs s'exprimant ainsi avec sa précision et sa sobriété habituelles: "Vous avez été convaincants,bravo.". Après le Stadium , le vestiaire albigeois était en liesse. Et il y avait de quoi. Nous sortions d'un match quasi parfait, réussi par une équipe tout à la fois euphorique, conquérante y compris en mêlée et maul ravageurs et victorieux ,réaliste (7 essais tous transformés ) et à la défense imprenable. Les malheureux attaquants dacquois se souviendront de la façon dont ils furent traités par les placages albigeois.
La première mi-temps fut un chef d'oeuvre et l'on serait incapable de relever une faute albigeoise. Tout y était y compris une vitesse d'exécution sans scories conduisant au carton final. Vingt minutes de rêve, vingt points au tableau ! Et la suite fut à peine moins relevée. Pas de relâchement, pas de "trou d'air ".L'application d'un bout à l'autre avec des prises d'initiatives individuelles toujours soutenues.
24/0 au repos, 52 au final,voilà une constance dans l'effort et une efficacité inconnues jusqu'à ce jour !
Convaincants a dit Clément, nous ajouterons libérés tant nos albigeois, sans jamais gaspiller, ont toujours pris le jeu à leur compte. Alors miracle ? métamorphose ? Le temps n'est pas encore aux questions. Il s'agit au lendemain d'un match maîtriseé de A à Z de savourer comme ' a dit Peluchon de retour.
Le public albigeois ne s'y est pas trompé, aux sifflets ont succédé des clameurs de soutien incessantes.Une osmose retrouvée.
Nous résumons : joie de bien jouer sur le terrain ,liesse dans les gradins et le vestiaire. Tout est dit.

P S: En revanche tout n'est pas dit quant au classement. Vannes nous a joué un mauvais tour de plus en battant Oyonnax. Alors pas de relâchement, rien n'est encore sauvé.

Le commentaire d' Alain Murat
SCA 52 – DAX 7 : LES JOUEURS RETROUVENT LEUR PUBLIC !
Il faut remonter jusqu'à plusieurs années en arrière pour retrouver un public albigeois savourant de la sorte la performance de ses joueurs, après des mois de disette...

Drapeaux au vent, on chante, on frappe dans les mains, on tape des pieds. En effervescence, la tribune Jo Mir en tremble encore...La tribune d' honneur, habituellement si calme et posée, se prend au jeu pendant le tour d' honneur final des jaune et noir, titulaires et remplaçants, blessés en civil compris !

On a senti dès avant le début du match qu'il allait sans doute se passer quelque chose d' exceptionnel. Comme au bon vieux temps, le public a souhaité manifester son soutien en étant présent en nombre à la porte des vestiaires, à la sortie des joueurs pour l' échauffement.

Entraînement à huis clos jeudi matin dans un lieu tenu secret...C' est à Cap Découverte, semble-t-il, que le groupe a souhaité se resserrer après le match raté face à Vannes et le début de « révolte » ayant suivi cette contre-performance inattendue. Mais qu'ont-ils découvert sur les hauteurs de Cagnac les Mines pour arriver transfigurés de la sorte le lendemain ? Sans doute cette solidarité qui manquait jusque là pour faire une équipe, un peu de l' esprit de ces mineurs du carmausin durs au mal, l' envie de vivre ensemble quelque chose d' exceptionnel. Le tout sous la houlette de Vincent Clément appelé à la rescousse par l'ensemble des joueurs.

Et le coup de grisou, ce sont les Dacquois qui vont le prendre tout au long de la partie. Malaxés, concassés dès le premier groupé-pénétrant emportant tout sur son passage sur 30 mètres. Pourtant, point d' Arnaud Méla ou de Philippe Guicherd (et les autres) sur le terrain : ce sont bien les mêmes joueurs que la semaine précédente qui sont sur le pré... Les mêmes noms, pas les mêmes joueurs...

On se pince dans les travées , on croit rêver éveillé. Rucks dévastateurs, tous les duels gagnés, groupés pénétrants d' école, zéro ballon tombé, défense renversant du Dacquois encore et encore. A n' en pas douter, certains auront mal aux côtes ce matin, avec l' impression (réelle) d' être passés sous un rouleau compresseur jaune et noir pendant 80 minutes...

Déjà trois essais en trente minutes (SHEKLASHVILKI, SICART, SHEKLASHVILI), trois transformations, une pénalité de Dan KIRKPATRICK. Un numéro 10 des grands jours à la manœuvre derrière un pack enfin conquérant. On en avait autant sous la semelle et on l' ignorait jusque là ? On parlait de « gâchis » au sortir du match précédent, on aurait dû parler « d' énorme gâchis »...Pourquoi viens-tu si tard ? Cherchez l' erreur...

Et symbole de cet état d' esprit retrouvé, les 5 dernières minutes de la première mi-temps passées à plaquer à bras raccourcis du maillot rouge dans les 22 albigeois pour garder la ligne inviolée (24-0 à la pause).

Le public avait en mémoire les crampes précoces apparues chez les joueurs lors des matchs précédents. Une telle débauche d' énergie allait se payer en deuxième période. Mais non, la motivation donne les ressources nécessaires pour aller jusqu'au bout des 80 minutes avec la même envie, remplaçants compris. On a même découvert deux petits nouveaux venant des espoirs, PUEYO en troisième ligne et DECROP à l' aile qui ont su tirer eux aussi leur épingle du jeu, mis en confiance par la performance de leurs aînés...

4 essais supplémentaires à la clef (KIRKPATRICK, FALEAFA, NAQIRI, FRAY) et autant de transformations (100 % au pied dans toutes les positions...).

Une seule pénalité tentée, (et réussie en tout début de match) pendant toute la rencontre, première mélée de la deuxième mi-temps au bout de 25 minutes (tiens, on ne tombe plus les ballons?)...

Ecoeurés, les Dacquois impuissants doivent même dégager en catastrophe à la sirène pour éviter de subir un huitième essai...

Alors bien sûr, on suivait en parallèle dans les tribunes la performance de Vannes face à Oyonnax, décrochant une victoire inespérée après la sirène. La sortie de la zone rouge n' est pas pour aujourd'hui. En attendant la suite, ne boudons pas notre plaisir suite à cette folle journée qui en appelle d' autres sans doute...Il faudra redescendre à la mine pour valider la performance au cours des 9 matchs qui restent à jouer et confirmer le déclic provoqué par cette folle semaine !

En attendant, côté supporters, on peut ressortir les banderoles « Fiers d' être Albigeois ! »

Les interviews de Vibrez-Rugby-D2 : Les réactions d'après match au micro de Renaud SOREL
LES REACTIONS D'APRES-MATCH

Prod2 SCA. Matthieu Peluchon: « on se lance dans une bataille infernale! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-sca-matthieu-peluchon-on-se-lance-bataille-infernale/

Prod2 SCA. Matthieu André: « C'est plein pot jusqu'à la fin! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-sca-matthieu-andre-cest-plein-pot-jusqua-fin/

Prod2 SCA. Jean-Christophe Bacca: « le groupe a montré toute sa qualité ce soir! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-sca-jean-christophe-bacca-groupe-a-montre-toute-qualite-soir/

Prod2 SCA. Vincent Farré: « il nous fallait un déclic! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-sca-vincent-farre-fallait-declic/

Prod2 Dax. Raphael Saint-André: « on a été ridicule! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-dax-raphael-saint-andre-on-a-ete-ridicule/

Prod2 Dax. Olivier August: »On s'est fait marcher dessus! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-dax-olivier-auguston-sest-marcher-dessus/