Matchs " Retour "

La conférence de presse d' avant-match !

Le 10 février 201

Composition de l'équipe
Arrière
Le Gal
Ailiers et Centres
Marais
Kirkpatrick
Naqiri
Rokoduru
1/2 d'Ouverture
(o) Perraux
1/2 de Mêlée
(m) Bisman
3 ème ligne
(cap) Quercy
Faleafa
Farré
2 ème ligne
André
Boukérou
1 ère ligne
Roelofse
Dorey
Dedieu
autres
remplaçants
(16) Fray ; (17) Tufele ; (18) Barthe ; (19) Tavalea ; (20) Sicart ; (21) Ollier ; (22) Entraygues ; (23) Sheklashvili.


Chrono
auteur(s)
type de pts
pts
total
         
         
         
         
         



Albi 19 - 22 Vannes
( Mi-temps )
photo Jean Martin - Studio 9
La réflexion de Robert Vedel

ILS N'ONT RIEN LÂCHÉ, MAIS LE MAL ETAIT FAIT

La lune, on le sait, a une forte influence sur le régime des marées. Elle trônait, vendredi soit, pleine, sur un Stadium sonnant le creux comme jamais. Et Vannes prit le jeu à son compte et Albi prit la marée bétonnée de plein fouet. Une mi-temps à sens unique avec des vannetais, maîtres dans tous les compartiments du jeu, en commençant bien sûr par la mêlée.

On n' a vu que du blanc durant 40 minutes avec heureusement pas mal de maladresses. Mais pour les maladresses nos albigeois n'étaient pas en reste. Que d'occasions perdues !

Après le repos , Albi prit les affaires en main. Mais il était trop tard. Les efforts, souvent désordonnés d' albigeois courageux, soulignons-le, se brisaient à une exception près sur le mur breton.

Et Albi vint mourir à trois points à l 'issue d'un match où finalement les bretons de blanc vêtus nous en ont fait voir de toutes les couleurs ! Le résultat final , cruel, ne scelle pas complètement notre destin mais le trou s'est créé et l' on aura du mal à le combler.

Ce vendredi nous avons un pied en fédérale et dernière référence à la mer, nous sommes pris dans des sables mouvants dont il est difficile de s' extirper. Ce revers de trop fait très mal.

Le commentaire d' Alain Murat
SCA 19 – VANNES 22 : LE SCA S' ENFONCE ENCORE

Dépités (le mot est faible) les supporters du SCA à l' issue du non-match de leur équipe, dans cette « rencontre de la peur » entre le 14e et le 15e. On a cherché en vain un spectateur trouvant des circonstances atténuantes à un « groupe «  sensé jouer sa survie sur « le match de la saison »...

On aurait voulu voir nos Albigeois marquer leur territoire et imposer leur loi dès le début de la rencontre...Il fallut vite se rendre à l' évidence : cette période est bel et bien révolue...

Au lieu de cela, on a plutôt vu des Vannetais morts de faim, forts sur les fondamentaux, s' imposant sur tous les points de rencontre, face à des jaune et noir empruntés, rapidement asphixiés par le rythme et subissant sur tous les impacts... Déjà, dans les travées, on se pose à juste titre des questions sur l' issue de la rencontre (et de la saison)...

D' autant qu' un deux contre un imparable est loupé inexplicablement par l' ailier visiteur. Avertissement bientôt suivi de l' inévitable essai vannetais, suite à un passage comme dans du beurre de leur N°8 sur sortie de mélée (3 plaquages manqués...) qui allait porter le score à 10/0 pour Vannes.

Côté vannetais, défense intraitable, conquête propre, jeu au pied judicieux, avec une charnière orientant le jeu à la perfection.

Au contraire, sans âme, sans colonne vertébrale, « éparpillés façon puzzle », les Albigeois ne parvenaient même pas à s' approcher des 22 adverses tout au long de la première mi-temps, sifflée sur le score de 10 à 3.

Forts de cette avance méritée, les gars du Morbihan allaient enfoncer le clou en deuxième mi-temps, avec en plus une mélée conquérante offrant neuf points sur 3 pénalités de leur N° 10, auteur d' un 100 % au pied.

Ce n' est pas l' essai arraché dans les dernières minutes sur groupé pénétrant qui allait mettre du baume au cœur des supporters. Reste cette impression d' immense gâchis, non seulement après ce match, mais sur l' ensemble de la saison 

Et on n' est pas au bout de nos peines si rien n' est fait pour endiguer la spirale infernale avant les 10 rencontres qui restent à jouer...

Un fervent supporter albigeois remuait le couteau dans la plaie à l' issue de la rencontre, rappelant avec tristesse la devise d' Eric Béchu : « ensemble on risque rien »...

Le mot de la fin pour cet enfant accompagnant fièrement son grand-père et déclarant à la sortie du stade :

«  Papy, c' était super les pom-pom girls ! »...

 
Les interviews de Vibrez-Rugby-D2 : Les réactions d'après match au micro de Renaud SOREL

ProD2-Jean-Christophe BACCA (Albi) : « On a un demi pied dans la tombe ».
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-jean-christophe-bacca-albi-on-a-demi-pied-tombe/

ProD2_ Les réactions Vannetaises après la victoire à Albi.
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2_-reactions-vannetaises-apres-victoire-a-albi/

La réaction de Mathieu ANDRE :
ProD2-Mathieu ANDRE (Albi) : « Un ensemble de chose fait que ça ne marche pas ! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-mathieu-andre-albi-ensemble-de-chose-ca-ne-marche/

ProD2-Jean-Jacques CASTANET (Albi) : « Il va falloir qu'il y ait un électrochoc, le quel … je ne sais pas ! »
http://vibrez-rugby-d2.com/rugby-pro-d2/prod2-jean-jacques-castanet-albi-va-falloir-quil-y-ait-electrochoc-ne-sais/