Matchs " Retour "

La conférence de presse d' avant-match !

Le 24 février 2017
Colomiers 36 - 21 Albi

Composition de l'équipe
Arrière
Peluchon
Ailiers et Centres
Blanc
Ollier - Bonnet (57')
Naqiri
Sicart
1/2 d'Ouverture
Kirkpatrick
1/2 de Mêlée
Entraygues - Queheille (62')
3 ème ligne
Quercy
Faleafa
Niltor - Pueyo (62')
2 ème ligne
Barthe - Gaillard (60')
Tonga
1 ère ligne
Sheklashvili - Tuncer (62')
Fray - Mérancienne (60')
Roelofse - Curie (60')
autres
remplaçants


Chrono
auteur(s)
type de pts
pts
total
8'
Kirkpatrick pénalité
3
3
23'
Kirkpatrick pénalité
3
6
26'
Kirkpatrick pénalité
3
9
45'
Naquiri+Kirkpatrick essai+trans.
7
16
55'
Sicart essai
5
21
Colomiers 36 - 21 Albi



Colomiers 36 - 21 Albi
( Mi-temps 17 - 09 )
La réflexion de Robert Vedel

Un score trop lourd
Mais Albi a repris des couleurs

Devant la télévision, j 'avoue avoir pensé un temps que le Sporting était en passe de réussir l 'exploit. L' on sentait que Colomiers se prenait à douter. Albi menait et l' espoir nous habitait.
Mais deux lancers en touche calamiteux allaient anéantir ces beaux efforts initiaux. Deux ballons perdus et deux essais au bout. La maturité il faut le reconnaître était dans le camp adverse. Et la fin du match, essai de pénalité pour Colomiers et un ultime essai conduisant à une défaite bien trop lourde et réduisant notre rêve à néant. Même Kirckpatrick avait laissé en route une pénalité facile pour lui.
Que faut-il retenir ? Les plus, les moins ? Au staff nouveau d 'apporter la réponse au plan technique.
Un grand pas, celui de l' engagement collectif , a été franchi. Reste à trouver la solution pour que le bel état d' esprit de tout le groupe trouve sa juste récompense au résultat final.

Le commentaire d' Alain Murat
COLOMIERS 36 – ALBI 21 - LE SCA S' INCLINE « LES ARMES A LA MAIN... »
Le moins qu' on puisse dire, c' est que les jaune et noir d' Albi ont vendu chèrement leur peau sur le terrain de Colomiers. Sur le papier, la rencontre pouvait paraître déséquilibrée entre une équipe du haut de tableau et des Albigeois à la lutte pour le maintien.

Il n' en fut rien tout au long de la rencontre : 3 pénalités de Dan Kirkpatrick contre une de Thomas Ramos permettaient à nos couleurs de prendre le score pour mener 9/3 au bout du premier quart d' heure. Une occasion franche d' essai (Lucas Blanc) aurait même mérité un meilleur sort.

Tous les ingrédients étaient mis côté jaune et noir pour faire douter une équipe de Colomiers qui allait à merveille se nourrir de deux erreurs albigeoises en fin de première mi-temps.

Touche directe sur un ballon rentré dans les 22: l' accélération des locaux allait provoquer une faute de Lucas Blanc sur la ligne d'essai : carton jaune suivi d' une mélée pour Colomiers. Et double peine avec un essai de pénalité accordé dès la première mélée... (10/9).

Deuxième erreur sur un ballon perdu en touche suite à une pénalité pour Albi. Les bleu et blanc profitent de leur supériorité numérique pour jouer au large et planter un deuxième essai suite à ce contre rondement mené (17/9, score à la mi-temps).

Nullement découragés, nos joueurs, de nouveau à 15, repartaient à l' assaut dès l' entame de deuxième mi-temps. Après deux coup de pied à suivre savamment dosés, Naqiri puis Benoît Sicart filaient à l'essai: contre toute attente, Albi mène 21/17 à la 60e minute...

C' est là que l' apport du banc columérin allait faire la différence. Deux essais plus loin (encore un ballon perdu en touche sur lancer albigeois dans les 22m) - 31-21 à la 70e. Albi faisait encore le siège dans le camp de Colomiers pour aller chercher au moins un bonus défensif, amplement mérité sur la physionomie du match...

Mais la mélée albigeoise, composée alors de quatre joueurs « espoirs » sur les huit du pack (Mérancienne, Tuncer, Gaillard, Pueyo), subissait la poussée d'un adversaire plus expérimenté. 2 pénalités successives après mélée et fatalement, le 5e essai columérin venait offrir à la sirène un bonus offensif chèrement acquis face à une équipe albigeoise qui a fait honneur à ses couleurs en vendant chèrement sa peau jusqu'au coup de sifflet final.

Certes, le nouveau staff avait décidé de mettre pas mal de « cadres » au repos en vue des échéances futures. Ainsi, Dedieu, Dorey, Matthieu André, Boukérou, Farré, Faléafa, Bisman, Perraux... n' étaient pas sur la feuille de match...Mais les joueurs présents sur le terrain ont su relever le défi et auraient, de l' avis général, mérité un meilleur sort !

Venus en nombre pour ce derby, les supporters jaune et noir ne s'y sont pas trompés, saluant comme il se doit leur équipe, transfigurée notamment sur l'envie et l'investissement.

D'ailleurs, le bus des supporters est passé en deux jours de 6 à 59 inscrits... Entre temps, le match face à Dax était passé par là, faisant renaître l'espoir d'une fin de saison enfin à la hauteur du potentiel du SCA. Rendez-vous est pris pour la réception de l'USAP !

Les interviews de Vibrez-Rugby-D2 : Les réactions d'après match au micro de Renaud SOREL
LES REACTIONS D'APRES-MATCH